La vigne se réveille

Le débourrement

Dès le mois de mars, les bourgeons commencent à se développer. Les rameaux et les feuilles débutent leur période de croissance. Après être restée en sommeil tout l’hiver, la sève circule de nouveau dans la plante. Ça y est le printemps est là et la vigne se réveille !
L’éclosion des bourgeons de la vigne au printemps s’appelle le débourrement. Il s’agit du début du cycle végétatif annuel. Selon les années et selon les cépages le débourrement a lieu plus ou moins tard, mais dans tous les cas il se déroule entre mi-mars et mi-avril.

La floraison

Au milieu du printemps, à partir du mois de mai, la vigne laisse apparaître ses petites fleurs, c’est la floraison !
Lors de cette étape, les fleurs s’ouvrent et se développent, puis les capuchons tombent et laissent apparaître les futurs grains de raisin. Nous avons pour habitude de dire « bonne floraison, bonne vendange » ! Car effectivement la floraison est une étape clé… C’est à ce moment précis que tout se joue, autant sur le rendement que sur la qualité du millésime.S’il fait suffisamment beau et que la floraison s’effectue sous le soleil, c’est l’assurance d’une belle récolte. À l’inverse, s’il pleut ou s’il fait froid, la fécondation sera difficile et des phénomènes de coulure et de millerandage peuvent apparaître.

Attention aux dernières gelées !

L’hiver, la vigne supporte très bien les températures négatives. Les bourgeons sont alors bien protégés car à l’abri dans leur « bourre ». Mais les jeunes pousses qui sortent au printemps sont extrêmement fragiles, et la moindre température inférieure à 0°C peut les détruire en quelques heures ! À partir de -2°C les dommages sont susceptibles d’être majeurs, particulièrement si le taux d’humidité est élevé.
Cependant, les dégâts du froid dépendent du stade de développement de la vigne. Ainsi, les jeunes bourgeons qui n’ont pas encore éclos résistent plus aisément que les jeunes pousses vertes.
Transition entre l’hiver et l’été, le printemps est une période d’instabilité météorologique. Ainsi, les périodes de temps très doux et de coups de froid sont possibles à tout moment. Dans la culture populaire, la végétation sera tranquille une fois passés les Saints de glace : « Quand la Saint-Urbain est passée, le vigneron est rassuré » !

Le Marquis au travail : la vigne au printemps

Mais alors que fait le Marquis dans la vigne au printemps ? Regarde-t-il les fleurs éclore ? Au printemps le Marquis consulte la météo ! C’est d’ailleurs ce qui va conditionner le planning de ses opérations dans les vignes.
Dès le mois d’avril, la vigne pousse à un rythme effréné d’environ 14 cm/jour ! Les bourgeons qui se développent permettent la ramification des tiges. C’est à ce stade que les rameaux qui ne poussent pas correctement sont enlevés. C’est en gardant les meilleurs rameaux que nous obtenons des raisins bien mûrs et de qualité !
En avril-mai, le palissage est réalisé. Il permet aux branches de la vigne d’être maintenues sur une structure en fil de fer. Ainsi, la vigne est bien aérée et bénéficie d’une exposition au soleil optimale.

Les vignes du Marquis se réveillent et préparent leurs fruits ! Rendez-vous en été pour tout connaître sur la suite du cycle annuel.